Ma photo
Rétro-information, veille et suivi-média en temps réel.

jeudi, janvier 14, 2010

Le merveilleux système du docteur Bolduc

Ceci est arrivé au voisin de mon fils, cet après-midi, à Saint-Émile.

Le gars fait des travaux de menuiserie chez lui, et le banc de scie part de travers.
Résultat : trois doigts de la main gauche qui pendent, ne tenant à peine que par des bouts d'os.
L'ambulance arrive,  l'emporte à Saint-Francois d'Assise.
Il passe au triage, et voit le médecin. On l'examine, on lui fait des sutures minimales pour faire tenir le tout, et on lui apprend qu'on n'a pas de chirurgien pour remettre les doigts en place.

Ni à Saint-François, ni à l'Enfant-Jésus, ni dans aucun autre hôpital de Québec.
En plein après-midi.
En 2010.
À Québec, PQ, Canada!
Et on le retourne chez lui. En lui disant de revenir tôt demain matin pour se faire recoudre la main!!!

Ça, c'est le système à Toyota Bolduc. Celui dont Jean Charest nous disait encore dimanche à Salut Bonjour qu'il était probablement le plusse meilleur du monde. 

Taboire!

On pensera à eux en envoyant notre chèque d'impôt!


Cibole!!!

2 commentaires:

Lyne a dit...

Je suis la conjointe du voisin de son fils. Vous voulez la suite ? Et bien la voilà! St-François-d'Assise nous retourne à la maison avec prescription d'antibiotique et antidouleur et nous remet des papiers pour demain matin 8 h 00 se présenter à l'Enfant-Jésus pour opération. Mon conjoint dort à moitié due à la douleur. Le lendemain matin, nous arrivons à L'Enfant-Jésus, la réceptionniste n'a même pas le nom de mon conjoint, ne sait même pas de quoi nous parlons, on lui explique le tout, elle nous dit d'attendre qu'elle va appeler un chirurgien plasticien et voir ce qu'il peut faire. OUF ! Elle revient nous dire qu'elle a quelqu'un, dans vingt minutes. On n'a eu chaud. 8 h 30 quelqu'un vient nous chercher et nous amène dans une salle pour vérification.Nettoie les plaies, pose les mêmes maudites questions qu'hier. Puis on nous demande d'aller à l'autre bout de l'hôpital pour aller passer une radiographie (10 minutes de marche le temps de trouver la salle). Passe la radiographie, remonte à l'étage. Oups ! Ils avaient oublié ça prend aussi un électro. Encore une fois, nous revoilà reparti. Remontons en haut et remettons le tout en espérant qu'elle n'ait pas oublié un autre examen. Il me semble qu'il y a quelques années, quelqu'un t'amenait en fauteuil passer tes examens au lieu de faire courir d'un étage à l'autre. Nous nous dirigeons dans une salle où plusieurs patients attendent pour leur opération. Il est 10 h 30 environ. 12 h 30, on nous demande de passer. Encore les mêmes maudites questions. On nous fait comprendre que ce n'est pas certain que nous passons aujourd'hui. On nous dit gentiment et je cite la phrase telle quelle : Dans votre cas, il est normal que l'attente soit longue pour votre opération, vous êtes en urgence !!!! Elle nous prépare tranquillement à l'éventualité que peut-être l'opération se fera demain. DEMAIN ON EST SAMEDI. Elle nous fait gentiment la remarque qu'elle a eu des cas semblables qui fut opéré le lundi. Là, nous commençons à devenir comme un PRESTO. Nous lui faisons remarquer, tout en gardant notre calme, qu'avec trois doigts lacérés dont trois tendons de couper sans parler des os brouillés qu'il fallait que ce soit fait dans les 24 heures sinon n'y a-t-il pas risques de séquelles ? UNE MAIN C'EST PRIMORDIAL NON ??? EURÉKA ! On est chanceux ! Mon conjoint est diabétique. Il doit être opéré d'urgence, c'est dangereux un diabétique blessé. Hier aussi, il était diabétique, je vous ferai remarqué !!! On l'installe, en pensant il est 13 h 20, on lui pose un soluté avec insuline (il est à jeun depuis minuit) et au alentour de deux heures, on vient le chercher pour aller au bloc opératoire. Jamais j'aurais cru trouver un avantage à être diabètique. Je calcule environ 1 h 30 pour l'opération (on me donne cela approximativement puisqu'il on m'explique, comme si je ne le savais pas, sa main est mal en point, cela peut durer au moins deux heures). Trois heures 30, quatre heures 30, cinq heures. Mon conjoint est de retour. Il est entré en salle d'opération à 14 h 45. 18 h 30 Nous voilà de retour à la maison.

Voilà le meilleur système de santé!!! M. Charest combien de temps attend Michou à l'urgence pour rencontrer le Dr. Lemoine ???

Mais dans cette histoire je retiens une chose. Le personnel fait tout son possible mais avec les moyens dont il dispose. Le problème n'est pas le personnel, c'est notre système de santé qui est pourri. En pensant M. Charest, vous penserez à regarder la commande qui traine pour St-François-d'Assise, la Dr n'avait plus de pansement pour faire son bandage avant de retourner à la maison, elle a dû fouiller trois à quatre fois dans les armoires pour trouver un autre pansement qui pourrait faire l'affaire. J'ignore où est rendu la commande mais vous pourriez y jeter un coup d'oeil???

Lyne

Jean-Luc Autret a dit...

Cette histoire est épouvantable !!!

Ça me rappelle ceci

http://bit.ly/7Aj7Xl

Daniel, j'ai une invitation à te transmettre par courriel, si tu peux m'écrire quand tu as un instant.

Merci