Ma photo
Rétro-information, veille et suivi-média en temps réel.

mercredi, février 03, 2010

Des seringues propres pour les détenus?

* * *

TORONTO, le 2 févr. /CNW/ - Dans un rapport qui documente les expériences d'un groupe parmi les plus affectés, des personnes qui ont été incarcérées ajoutent leurs voix à celles des experts de plus en plus nombreux qui exhortent le gouvernement à mettre en œuvre des programmes d'échange de seringues dans les prisons du Canada...

http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/February2010/02/c5853.html











;-D

1 commentaire:

Lyne a dit...

J'ai un peu de difficulté à être d'accord avec ces histoires tristes et horribles de seringues dans les prisons.

Un couple travaille pour payer leur impôts, leur maison, leur nourriture et leur enfant est diabétique. Coût des seringues. de l'insuline peut aller jusqu'à 1 000 $ par année. Leur autre fille, elle est suivie par un psychologue à 60$ l'heure suite à un viol qu'elle a subi il y a un an et soigné pour son hépatite B que son agresseur lui a transmise. L'homme qui l'a violé n'est pas à sa première infraction, est présentement détenu en prison. Il suit une thérapie pour agresseur ainsi qu'une autre pour ses problèmes de drogue. Il a droit a trois repas par jour, logé et nourri, tv payante, salle d'entraînement ainsi qu'à une seringue gratuite en cas de rechute et un thérapeute pour l'écouter se plaindre. Tous ces frais de médicaments et de médecins (dentistes si besoin) sont payés à même nos impôts.

Ne venez pas me faire pleurer sur le sort des prisonniers quand il y a des gens, qui n'ont pas chercher à avoir une maladie, qui les oblige à dépenser des sommes exorbitantes pour se faire traiter.

J'ai vu, il y a quelques années, une jeune fille de 17 ans, violée par trois gars qui a dû se faire avorter et a attrapé l'herpès suite à son viol. Et les gars ont eu comme sentence 18 mois.

Ne venez pas me faire pleurer sur le sort des prisonniers... S.V.P.